cellulite

Le printemps, meilleure saison pour chasser la cellulite!

Le printemps est la saison maudite de votre cellulite! Savez-vous pourquoi? Parce que c’est une intense période de régénération cellulaire, et que la cellulite, comme son nom l’indique, doit se traiter jusque dans vos cellules. C’est un problème de mauvaise circulation, qui piège eau et graisses à l’intérieur des cellules.

Le printemps est le moment de l’année où la lutte antikilos et antiflétrissement est le plus efficace!

Vos cellules se renouvellent, en moyenne, au rythme de 7 milliards par jour. Ce nombre déjà impressionnant double au printemps! Votre circulation se fait plus intense, le sang nourrit puis nettoie vos cellules, jouant un rôle capital dans l’élimination des toxines. Et parmi ces toxines, celles de la cellulite.

La cellulite résulte de la capacité que possèdent certains tissus graisseux à retenir les liquides. Si vous avez de la cellulite, c’est un problème de mauvaise circulation, et de mauvaise élimination. C’est au printemps, au moment où les échanges corporels se font plus intenses, qu’il est temps de corriger votre métabolisme!

Photo de l´article

La diététique anticellulite

Quelques règles à observer décuplent de façon drastique l’efficacité des traitements. Augmentez votre ration de fibres alimentaires avec légumes verts, fruits, légumes secs et céréales complètes, qui activent le transit et piègent les mauvaises graisses. Mangez moins de viande rouge et de charcuterie, plus de volailles et de poissons. Limitez votre consommation de sel. Eliminez alcools et sucreries. Mangez des fruits en dehors des repas, vers 17 h. Buvez beaucoup!

Décoction de pissenlit

Jetez 50 g de racines de pissenlit dans 1/2 litre d’eau froide. Faites bouillir pendant 10 min, puis filtrez. Buvez 2 tasses par jour de cette boisson diurétique et détoxinante, entre les repas.

Les recettes naturelles qui désinfiltrent la peau d’orange

Le lierre est connu pour ses propriétés anticellulitiques: il attaque les graisses et favorise l’élimination de l’eau. Le cataplasme doit être appliqué avant l’utilisation de la crème désinfiltrante.

Cataplasme anticellulite

Cueillez des fleurs de lierre grimpant. Ecrasez-les au rouleau à pâtisserie, mélangez à 50 cl de fromage blanc à 40%. Etalez en couche de 2 cm d’épaisseur sur un linge en coton, puis appliquez sur vos zones de cellulite le mélange à même la peau. Laissez en place pendant un quart d’heure. Rincez à l’eau froide.

Crème désinfiltrante

Faites fondre 80 g de vaseline et 10 g de lanoline au bain-marie. Ajoutez 10 g de teinture de lierre grimpant et 10 gouttes d’huile essentielle de sarriette en remuant. Laissez refroidir en agitant de temps à autre.

Massez vos zones de cellulite avec cette crème, après la douche, en la faisant pénétrer par massages rotatifs, en profondeur.

Offrez vite à votre épiderme les moyens de retrouver la fermeté qui lui va si bien!

source : http://www.bluewin.ch/content/bluewin/fr/conso/mode-beaute/2015/5/12/le-printemps–meilleure-saison-pour-chasser-la-cellulite-.html

Comment lutter contre les jambes lourdes

Les beaux jours arrivant les jambes font mal et « gonflent ».

Mais qu’en est il réellement ?
L’alimentation apporte tous les jours 3 à 5 g de chlorure de sodium (sel contenu dans les aliments). On y ajoute 10 à 12 g de plus lors de la cuisson et de l’assaisonnement. Ce qui représente un total quotidien d’environ 15 g alors que 5 g suffiraient. Si votre organisme, pour quelque raison que ce soit, s’avère incapable d’éliminer dans l’urine le sel consommé en excès, il retient l’eau sous forme d’oedèmes: 1 litre d’eau retenu pour 7 à 9 g de sel.

Il faut savoir également que les bouleversements hormonaux liés au cycle menstruel provoquent souvent un épisode de rétention d’eau en période pré-menstruelle. Cet événement physiologique régresse spontanément ensuite, pour revenir le cycle suivant.

Enfin, on a pu observer que les sujets stressés souffrent davantage de rétention d’eau que les autres. La lutte contre le stress est donc indiquée, en plus de ce qui suit.

Les mesures hygiéno-diététiques qui peuvent vous aider :

– boire de l’eau en grande quantité (au moins 1,5 l par jour) et éventuellement des substances diurétiques telles que le café et le thé (thé vertpar exemple), en restant raisonnable…
– faire une sieste, jambes surélevées, après le déjeuner, afin de se détendre et de favoriser la circulation de retour ;

– faire au moins 45 minutes de marche à pied chaque jour ;

– et SURTOUT: limiter votre consommation de sel en n’ajoutant pas de sel à vos préparations et en choisissant parmi les aliments ceux qui sont naturellement les plus pauvres en sel.

Il faut donc exclure notamment les charcuteries (dont le jambon) et les conserves. Le fromage est également un aliment riche en sel, il convient de le limiter (un yaourt est beaucoup moins salé).

Certains aliments et certains modes de cuisson sont incompatibles avec un régime sans sel ajouté (résultat trop fade). Par ailleurs, le régime sans sel est anorexigène (ce qui n’est pas trop gênant lorsqu’on désire perdre du poids…). Néanmoins, pour conserver du plaisir au repas, il convient d’utiliser herbes et aromates, aliments sapides, et techniques de cuisson préservant le goût (cuisson vapeur et papillotte).

Si vous cuisinez pour toute la famille, la cuisson devra être faite sans sel : le sel sera rajouté après que vous vous soyez servie ou, individuellement dans les assiettes.

En espérant que ces quelques conseils vous aident cet été.