La marche divise le risque par 2

Quel est l’intérêt de l’activité physique chez la femme ménopausée ? 

Le premier intérêt est la protection cardiovasculaire, car l’activité physique agit sur tous les facteurs de risque, contrairement aux médicaments qui ont une action plus ciblée. À facteurs de risque identiques, les femmes ménopausées qui marchent régulièrement ont un risque diminué de 50%. Le deuxième bénéfice est la prévention de l’ostéoporose et du risque de fractures. L’activité physique permet de réduire la perte osseuse et de maintenir la densité osseuse.

Enfin, elle permet de maintenir la masse musculaire et de diminuer la masse grasse intra abdominale responsable de l’obésité androïde des femmes ménopausées.

Quel type d’activités conseiller ? 

L’endurance (marche rapide, vélo) doit se pratiquer 5 fois par semaine, sur une durée de 30 minutes en une seule fois ou en 3 fois 10 minutes.

Elle permet de garder la taille fine. La musculation douce qui entretient la masse maigre peut se faire très facilement chez soi en soulevant des petites charges (haltères ou bouteille d’eau) de façon répétée au moins 15 fois par séries de 4 ou 5.

Le principal est de trouver une activité physique qui plaise, car les bénéfices n’existent que tant que l’on pratique !

Leave a Comment

Name*

Email* (never published)

Website

10 − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.