cernes

Le Regard

La zone du regard est une partie du visage longtemps considérée comme n’ayant pas de possibilité thérapeutique mais qui a pourtant une place importante dans l’esthétique.

Les progrès de la médecine esthétique peut désormais prendre en charge la zone du regard.

Le regard reflète souvent un état de fatigue injustifié. Nous détaillerons les différentes indications et ses solutions. 

Les paupières

Avec le temps, la peau des paupières a tendance à friper, s’affiner et à créer un « voile sur l’oeil ». Lorsque le relâchement est trop important, il faut avoir obligatoirement recours à la chirurgie.

Lorsque l’on est à un stade modéré de relâchement, nous pouvons faire une  blépharoplastie médicale avec le laser CO2. C’est une technique révolutionnaire qui consiste à provoquer sans aiguille ni bistouri une rétraction de la peau. Le Laser ne nécessite qu’une anesthésie locale. La technique est innovante et les résultats nettement appréciables.

Les cernes pigmentés

On distingue les cernes pigmentées d’origine ethnique de celles liées à un dépôt accru de mélanine. Dans ces cas là, on aura recours soit à la carboxythérapie qui éclaircit le regard, ou au peeling dépigmentant.

Les cernes creux

Nous avons aujourd’hui une gamme d’acide hyaluronique adaptée à chaque zone anatomique. Nous mettons dans les dépressions du visage de l’acide hyaluronique semi-réticulée en faible quantité.

L’effet est immédiat et le résultat est probant.

Les rides d’expression

Le visage est souvent marqué par une hyperactivité de certains muscles. Entre les yeux, le muscle corrugator (responsable de la ride du lion), et sur le coté le muscle orbiculaire (responsable des pâtes d’oie).

Le traitement consiste à injecter dans les muscles intéressés un décontractant musculaire qui relaxera ces muscles pour 6 mois.

En conclusion, nous conseillons de traiter le plus précocement ces rides et d’éviter les facteurs favorisant l’apparition des rides (tabac, alcool, UV, hygiène de vie).

Un bilan complet sera effectué avant tout traitement afin de vous présenter un plan de traitement personnalisé.

Comment effacer (pour de bon) les cernes et les poches sous les yeux?

On dit qu’un regard reposé fait gagner dix ans. Une bonne raison de s’intéresser aux techniques de pointe en médecine et chirurgie esthétique qui permettent d’embellir la zone périorbitaire.

« Cela m’a changé la vie de me faire retirer les poches que j’avais sous les yeux! J’en avais assez d’avoir l’air fatigué. Tout le monde pensait que je passais mes nuits à faire la fête alors que ce n’était pas vrai. » Comme Violetta, nombreux sont celles et ceux à souhaiter retrouver un regard frais. Grâce à des solutions esthétiques ou bien chirurgicales comme la blépharoplastie, l’un des actes les plus pratiqués sur le territoire en 2014 -derrière la liposuccion et l’augmentation mammaire selon l’International Society of Aesthetic Plastic Surgeryrajeunir en corrigeant ses paupières, c’est aujourd’hui possible. Explications.

 Cernes et des poches sous les yeux: quelles origines?

Les cernes sont souvent héréditaires et proviennent d’une mauvaise circulation sanguine ou d’une hyperpigmentation. En revanche, les poches sous les yeux sont dues à un excès de graisse, parfois génétique ou qui apparait avec l’âge. Très souvent, cernes et poches vont de pair.

Le laser et l’acide hyaluronique pour estomper les cernes

Dans le cas des cernes, il est possible de les atténuer avec des séances de laser. Le Dr Patrick Baraf, chirurgien esthétique chef de la Clinique des Champs-Elysées précise: « Le laser est efficace en cas d’hyperpigmentation uniquement, laquelle est fréquente chez les personnes qui ont une peau foncée. On parvient alors à éclaircir ces zones d’ombre en deux ou trois séances. »

Les cernes peuvent être aussi creusés, un phénomène qui s’accentue avec l’âge. D’après le Dr Véronique Gassia, dermatologue à Toulouse, l’acide hyaluronique est alors « tout à fait adapté ». « Il suffit d’en injecter pour redonner du galbe. Cela se pratique en cabinet et les résultats sont quasi immédiats. Les petits hématomes et les gonflements consécutifs à l’acte s’estompent en une semaine. » Pour un résultat qui dure, le geste est en général à renouveler tous les deux ans.

La chirurgie esthétique pour effacer les poches

Si l’on a des poches -avec ou sans cernes associés-, la technique de correction la plus indiquée consiste en une blépharoplastie, c’est-à-dire une chirurgie qui va permettre de retirer la graisse sous les yeux et d’enlever l’excédent de peau.

Le Dr Patrick Baraf explique: « Lorsqu’il y a très peu de peau à retirer, le plus souvent avant 40 ans, l’intervention se passe par voie endo conjonctivale, c’est-à-dire que le chirurgien retire l’excès de graisse en passant par l’intérieur de la paupière sans faire d’incision visible. Il n’y a donc aucune cicatrice apparente. » C’est le cas de Violetta à qui l’on a retiré des petites boules de graisse situées en plein milieu des paupières inférieures. « L’opération a duré un peu moins d’une heure. Je suis sortie le jour même sans pansement », se souvient-elle.

Cependant, les poches sous les yeux sont parfois très volumineuses, surtout après 40 ans. « Une incision située deux millimètres au maximum sous les cils est alors pratiquée, précise le Dr Patrick Baraf. Pour ne pas modifier le regard, on la prolonge légèrement dans lapatte d’oie inférieure. »

Que ce soit par voie endo conjonctivale ou chirurgicale, des petits creux sous les yeux peuvent exister. Pour éviter les différences de niveau, le médecin pratique, lors de la même intervention, une blépharoplastie d’addition par lipofilling. « De la graisse prélevée autour du nombril ou des genoux de la patiente est injectée à l’intérieur des paupières inférieures. Le lissage est ainsi parfait. Si des ridules sont présentes sur le contour des yeux, on complète la chirurgie avec des séances de laser, peeling ou Botox, à renouveler tous les deux ou trois ans. »

Quelles suites post opératoires?

Si les techniques de rajeunissement du regard citées ci-dessus ne sont généralement pas douloureuses, en cas de chirurgie des paupières, une gêne peut persister plusieurs jours sur la zone concernée. « Je devais basculer la tête en arrière pour regarder le plafond, sinon j’avais une sensation de tiraillement dans les yeux », raconte Violetta.

De son côté, Michèle qui a opté pour une blépharoplastie avec lipofilling afin de venir à bout de ses poches, se souvient : « Pendant un mois, les lunettes de soleil étaient obligatoires car mes yeux étaient gonflés. J’avais en plus des fils sur toute la longueur de l’incision mais personne ne les remarquait car ils étaient blancs. Aujourd’hui, on ne voit pas la cicatrice. Le résultat est parfait. »

 

source : http://www.lexpress.fr/styles/beaute/comment-effacer-pour-de-bon-les-cernes-et-les-poches-sous-les-yeux_1713911.html#xtor=CS3-5077