Laser

Le Regard

La zone du regard est une partie du visage longtemps considérée comme n’ayant pas de possibilité thérapeutique mais qui a pourtant une place importante dans l’esthétique.

Les progrès de la médecine esthétique peut désormais prendre en charge la zone du regard.

Le regard reflète souvent un état de fatigue injustifié. Nous détaillerons les différentes indications et ses solutions. 

Les paupières

Avec le temps, la peau des paupières a tendance à friper, s’affiner et à créer un « voile sur l’oeil ». Lorsque le relâchement est trop important, il faut avoir obligatoirement recours à la chirurgie.

Lorsque l’on est à un stade modéré de relâchement, nous pouvons faire une  blépharoplastie médicale avec le laser CO2. C’est une technique révolutionnaire qui consiste à provoquer sans aiguille ni bistouri une rétraction de la peau. Le Laser ne nécessite qu’une anesthésie locale. La technique est innovante et les résultats nettement appréciables.

Les cernes pigmentés

On distingue les cernes pigmentées d’origine ethnique de celles liées à un dépôt accru de mélanine. Dans ces cas là, on aura recours soit à la carboxythérapie qui éclaircit le regard, ou au peeling dépigmentant.

Les cernes creux

Nous avons aujourd’hui une gamme d’acide hyaluronique adaptée à chaque zone anatomique. Nous mettons dans les dépressions du visage de l’acide hyaluronique semi-réticulée en faible quantité.

L’effet est immédiat et le résultat est probant.

Les rides d’expression

Le visage est souvent marqué par une hyperactivité de certains muscles. Entre les yeux, le muscle corrugator (responsable de la ride du lion), et sur le coté le muscle orbiculaire (responsable des pâtes d’oie).

Le traitement consiste à injecter dans les muscles intéressés un décontractant musculaire qui relaxera ces muscles pour 6 mois.

En conclusion, nous conseillons de traiter le plus précocement ces rides et d’éviter les facteurs favorisant l’apparition des rides (tabac, alcool, UV, hygiène de vie).

Un bilan complet sera effectué avant tout traitement afin de vous présenter un plan de traitement personnalisé.

Comment effacer les cicatrices d’acné?

Vos boutons d’adolescente vous ont laissé des cicatrices sur le visage? Pas de panique, il existe des traitements esthétiques qui permettent d’estomper ces marques. Notre guide.

 

« A chaque fois que mon regard croisait un miroir, c’est le mot moche qui me venait à l’esprit. Les petits trous que j’avais sur le visage m’obsédaient. Aujourd’hui, après plusieurs séances de laser chez le dermatologue, ils ne se voient quasiment plus. »

Pauline, 20 ans, étudiante, ne souffrait pourtant pas d’une acné sévère à 15 ans. Sujette à des boutons rouges, bien plus inflammatoires que des comédons ou des micro kystes, elle a conservé des traces sur les joues. Heureusement, après un an de traitement, elle estime qu’environ 70% des irrégularités présentes sur son visage se sont estompées. Un très bon résultat sachant qu’il est « impossible de faire disparaître à 100% toutes les cicatrices » selon le Dr Jean-Michel Mazer, dermatologue, directeur médical du Centre Laser International de la Peau de Paris. Explications.

Quels traitements pour les cicatrices rouges ou brunes

Les petites taches colorées, appelées cicatrices dyschromiques, sont le plus souvent rouges. Le Dr Jean-Michel Mazer explique: « Pour les faire disparaître, on utilise un laser à colorant pulsé qui permet de rétracter les parois des vaisseaux responsables de la rougeur et donc d’estomper la tache. Si l’acte n’est pas douloureux, des traces violacées perdurent pendant quelques jours. » En deux à trois séances de 15 minutes chacune, on obtient de très bons résultats. Il faut compter entre 150 à 250€ par séance, ces dernières n’étant pas remboursées par la Sécurité sociale.

Plus rares, les cicatrices brunes concernent surtout les peaux foncées. Le Dr Jean-Michel Mazer remarque: « La prescription d’une crème qui dépigmente, pendant trois mois environ peut suffire. Si la cicatrice a en plus une petite profondeur, on utilise un peeling comme celui à l’acide trichloracétique (TCA) par exemple. » Là encore, pas de douleur mais des rougeurs installées durant une à trois semaines. Il faut compter entre 100 et 200€ par séance environ.

Le Dr Jean-Michel Mazer poursuit: « Lorsque la cicatrice est vraiment très pigmentée, on a alors recours au laser Q-Switched utilisé aussi pour enlever les tatouages ou au laser PicoSure Focus qui évite la formation de petites croûtes sur la zone traitée. Ces techniques sont à peine douloureuses. Il faut cependant attendre plusieurs mois pour voir les résultats définitifs. » Une méthode pointue qui se paye: comptez 350 à 400€ la séance.

Quels traitements pour une cicatrice en creux ou en relief?

Lorsqu’il n’y a pas de tache colorée mais un petit creux, il est souvent plus difficile de « lisser » la peau, surtout avec une cicatrice très verticale dite « en pic à glace », assure le Dr Jean-Michel Mazer. « La profondeur peut atteindre jusqu’à un millimètre. Au fond de la cavité, la peau est épaissie. Il faut inciser avec le bistouri, gommer les contours et casser la fibrose avec un laser fractionné non ablatif comme le Fraxel Dual Restore ou le Icon de Cynosure Palomar. »

Pour Aurélie, 38 ans, délégué générale d’une association, cela « picote un peu » pendant la séance. « J’avais l’impression d’avoir un gros coup de soleil. Quatre à cinq mois plus tard, environ 80% de mes cicatrices ne se voyaient plus! » Le médecin peut aussi avoir recours à des lasers fractionnés ablatifs qui gomment encore mieux les contours des cicatrices… mais qui sont douloureux. Pauline avait l’impression qu’on lui donnait des petits coups d’aiguilles pendant la séance. « A la fin, j’étais vraiment très rouge. Par contre dès le troisième jour, mon grain de peau était vraiment mieux. »

A l’inverse des cicatrices en creux, des boursouflures peuvent apparaître à la surface de la peau. Le dermatologue peut alors injecter de la cortisone pour les aplanir puis utiliser éventuellement un laser fractionné ablatif. Côté prix, comptez environ 150 à 400€ la séance pour un laser ablatif et 350 à 700€ la séance pour un laser non ablatif.

Quand débuter un traitement esthétique?

Mieux vaut patienter jusqu’à la fin de l’adolescence car certaines lésions peuvent disparaître, notamment les cicatrices de couleur rouge. C’est d’autant plus vrai si le dermatologue prescrit un traitement de type Roaccutane qui peut modifier la cicatrisation. Dans tous les cas, la programmation des séances est recommandée pendant l’hiver car toute exposition solaire est à éviter lors d’un traitement laser.

source : http://www.lexpress.fr/styles/beaute/comment-effacer-les-cicatrices-d-acne_1729797.html#kLyD1mQeSOcjHypX.01